FAQ

FAQ

L’agrément

1. Est-ce que les employeurs aident à payer les frais lorsqu’un employé demande l’agrément à une association provinciale? 

Certaines le font, d’autres ne l’offrent pas.  Il n’y a pas de règle fixe, sauf que les employeurs paient parfois pour l’agrément de leurs employés puisque l’agrément les aide à étoffer les soumissions à leurs clients lorsque tous leurs employés sont des professionnels agréés.

2.  Est-ce que les employeurs préfèrent généralement embaucher des technologues ou des techniciens qui sont agréés par une association provinciale? 

Dans le cas des entreprises privées, c’est essentiellement à leur choix (voir la question précédente), mais les gouvernements locaux et régionaux préfèrent généralement embaucher des professionnels agréés.

3.  Existe-t-il un cours qui mène à l’agrément pour la gestion de travaux de construction? 

Oui : plusieurs collèges offrent d’excellents programmes de certificat ou de diplôme en gestion des travaux de construction.  Il existe aussi de nombreux cours du soir dans ce domaine.

4. Où puis-je obtenir l’un des certificats suivants : SIMDUT, premier soins et réanimation cardiorespiratoire?

Ces cours sont offerts par des collèges régionaux et des établissements d’enseignement privés, et sont payés par les employeurs dans le cadre de la réglementation qui s’applique au milieu de travail.

5. Quels certificats sont requis pour obtenir un emploi dans le domaine de la technologie du génie? 

Le terme « requis » est un peut fort : si le travail implique des travaux d’ingénierie de niveau supérieur, il faut une désignation P.Eng. (Professional Engineer) ou d’ingénieur (au Québec) pour au moins superviser ceux qui font ces travaux, mais ceux qui les font ne sont par légalement tenus d’être agréés.  Cependant, ceux qui possèdent une désignation professionnelle ont un avantage important, que la désignation soit requise ou non par l’employeur.  Comment obtenir ces certificats?  Vous pouvez soit suivre les cours requis ou demander l’agrément à une association professionnelle.  L’association vous fera savoir si des cours supplémentaires sont requis.  Quelles organisations ou agences peuvent aider une personne dans le processus d’acquisition d’un certificat?  Il existe de nombreuses agences d’aide aux immigrants partout au Canada qui travaillent avec les associations professionnelles pour offrir aux particuliers un accès à toute l’assistance dont ils ont besoin.

6. L’agrément est-il obligatoire ou est-il généralement requis pour un poste de gestion de projets? 

Pas toujours, mais une expérience démontrée est un atout essentiel.  L’Association de gestion de projet du Canada est un bon endroit où commencer pour obtenir la formation ou valider l’expérience requises.

7. Existe-t-il des programmes accélérés qui peuvent m’aider à accéder à l’agrément plus rapidement? 

Les associations technologiques provinciales traitent les demandes des professionnels de la technologie formés à l’étranger de la même manière que celles de candidats formés au Canada.  Lorsqu’il y a des délais, c’est souvent parce que l’association doit attendre les relevés de notes officiels et les références de sources non canadiennes.

Terminologie

1. Quelle est la différence entre le génie et la technologie du génie? 

Les ingénieurs doivent posséder au moins un baccalauréat universitaire pour exercer légalement leur profession.  Ceci dit, toutes les associations d’ingénieurs et de technologues/techniciens sont constamment en désaccord sur les limites du travail et des interventions permises entre le génie et la technologie, surtout dans le contexte évolutif de la technologie et de la disponibilité croissante d’outils de conception informatisés.

2. Quelle est la différence entre un technologue et un technicien? 

Généralement, les technologues cumulent au moins une année de formation de plus que les techniciens, avec des cours plus poussés en mathématiques, en sciences, en recherche et en rédaction de rapports.  Ils ont aussi plus de profondeur et de rigueur dans leur discipline.  Il existe une différence semblable entre les ingénieurs et les technologues.  Par contre, dans le cas d’une formation équivalente, si la personne travaille principalement selon les instructions d’autres, cette personne est probablement un technologue. Si une personne travaille essentiellement sous la supervision d’autres, il s’agit probablement d’un technicien.  Ceci dit, les techniciens et les technologues peuvent être considérés et respectés comme des experts dans des domaines particuliers et peuvent posséder des connaissances spécifiques qui peuvent même dépasser celles d’un ingénieur.

Le milieu de travail

1.  Y a-t-il des normes concernant les chaussures et les casques de sécurité?  Y a-t-il des marques qui sont considérées acceptables?

Dans chaque province, la réglementation régissant la sécurité énonce clairement les exigences en matière de vêtements et d’accessoires de sécurité sur les chantiers.  Les fournisseurs sont très familiers avec ces exigences.  De plus, les employeurs peuvent être passibles de poursuites si des inspecteurs déterminent que leurs employés ne sont pas suffisamment bien équipés sur un chantier.

La recherche d’un emploi

1. Quel est le meilleur poste de niveau d’entrée auquel je peux accéder dans une entreprise de télécommunications canadienne? 

Il n’est pas possible de répondre à cette question. Il n’y a que très peu de standardisation des postes en milieu de travail autre que la Classification nationale des professions (CNP).

2. Serai-je considéré comme un technicien ou un technologue en génie si j’ai été enseignant au niveau collégial?

C’est très peu probable.  Dans toutes les provinces, les certifications et les agréments requièrent une expérience pratique démontrée et vérifiée (à l’aide de références) en résolution de problèmes techniques.

3. Existe-t-il un site Web qui donne une liste des programmes de stage, de mentorat et de formation d’appoint pour les technologues et les techniciens en génie, par province? 

Pas encore, mais nous y travaillons.  D’ici là, il peut être utile d’obtenir une entrevue avec un conseiller d’orientation d’un collège technique ou d’un institut technologique dans la province où vous prévoyez vous installer.

4. Que recherchent les employeurs quand ils embauchent de nouveaux immigrants? 

Pour répondre à cette question, visitez les sites Profil des compétences essentielles de RHDCC et Travailler au Canada.

5. Pouvez-vous suggérer des renseignements particuliers qu’un technologue ou un technicien en génie devrait donner dans son CV? 

Tout CV devrait être étoffé et adapté à chaque employeur.  C’est la même chose pour les techniciens et les technologues.


Nous espérons que cette section a répondu à certaines de vos questions.
Si toutefois vous avez une question particulière qui n’a pas été traitée ici, n’hésitez pas à communiquer avec Anya Yablonska, gestionnaire de projet adjointe du RCIQT, à anya@electricstrategies.com.